Énoncé économique du Québec : un pas dans la bonne direction

Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) voit d’un bon œil certaines mesures visant à accroitre les investissements et la productivité des entreprises qui ont été annoncées dans le premier énoncé économique du nouveau gouvernement du Québec.

« La croissance économique du Québec dépend en grande partie de la productivité de nos entreprises », affirme Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « Alors, l’enveloppe annoncée aujourd’hui de 1,6 milliard de dollars sur cinq ans représente un levier structurant intéressant pour favoriser les investissements et la compétitivité de nos entreprises. »

Le CPQ tient également à souligner l’annonce, conforme aux mesures dévoilées la semaine dernière par le gouvernement fédéral, d’une augmentation à 100 %, dès la première année, du taux d’amortissement à l’égard du matériel informatique, du matériel de fabrication et de transformation, de l’équipement de production d’énergie propre ainsi que d’une propriété intellectuelle. Il note également la mise en place d’une déduction additionnelle pour amortissement de 30 % pour certains types d’investissements, ainsi que la prolongation des programmes de rabais d’électricité pour les grands consommateurs industriels, ainsi que leur extension aux grandes entreprises desservies par les réseaux autonomes.

Enfin, l’organisme prend acte du remboursement de la dette par l’entremise du Fonds des générations, qui permettra de faire passer la dette brute à 45 % du produit intérieur brut en 2020-2021

« La direction empruntée par le gouvernement du Québec dans son premier énoncé économique nous semble un pas dans la bonne direction », déclare M. Dorval. « Nous attendons le prochain budget pour d’autres mesures qui pourront favoriser la croissance et la compétitivité de notre économie. »

À ce sujet, le CPQ espère que des initiatives plus robustes seront proposées afin d’aider les employeurs face au défi des besoins de main-d’œuvre de même que pour la transition à venir pour face au défi que représentent les changements climatiques.