Ce que les Canadiens pensent des demandes en mariage et des ruptures à la Saint-Valentin : Ebates.ca

Un sondage montre que les Canadiens dépensent plus que jamais pour la fête de l’amour

Chaque année, les Canadiens peinent à trouver le cadeau idéal pour leur douce moitié lors de cette occasion devenue indéniablement une des plus importantes fêtes commerciales de l’année. Pour beaucoup, cette journée consacrée à la romance est synonyme de cartes de souhaits, de fleurs et de friandises, mais selon un récent sondage mené par Ebates.ca (une société Rakuten), la Saint-Valentin n’est pas toujours une partie de plaisir. Dix-sept pour cent des Canadiens ont déclaré avoir subi une séparation aux alentours de la Saint-Valentin, et cette statistique grimpe à 26 pour cent chez les moins de 35 ans.

« La Saint-Valentin suscite des opinions bien tranchées chez les Canadiens – c’est une de ces célébrations qu’ils adorent ou qu’ils détestent », déclare Belinda Baugniet, vice-présidente et experte résidente en matière de magasinage à Ebates.ca. « Qu’il s’agisse de trouver le cadeau parfait ou de décider du montant à dépenser ou d’un grand geste romantique (ou plus ou moins romantique) à poser, la Saint-Valentin peut exercer une énorme pression sur une relation. Notre sondage nous permet d’observer l’évolution des tendances en matière de cadeaux et de dépenses d’une année à l’autre et de conseiller les amoureux canadiens sur la manière de faire le bonheur de leur partenaire durant cette journée romantique controversée. »

Malgré les peines d’amour occasionnelles, les Canadiens restent des romantiques dans l’âme si on se fie au fait que deux tiers (68 pour cent) d’entre eux ne considèrent pas la Saint-Valentin comme une « fête ridicule ». Fait intéressant, les hommes sont aussi nombreux que les femmes à être d’accord sur ce point. Cette année, le budget de Saint-Valentin des Canadiens est plus important que jamais, soit en moyenne 60 $ au Québec, une augmentation de 29 pour cent par rapport à l’année dernière.

Faut-il faire la grande demande?
Quand il s’agit de clichés romantiques les jours de fête, le sondage a permis de découvrir que plus de la moitié des Québécois (65 pour cent) conviennent qu’une demande en mariage à la Saint-Valentin est une bonne idée. Ceux qui n’étaient pas certains qu’il s’agisse de la meilleure journée pour la grande demande ont dit qu’on ne devrait pas faire une demande en mariage lors d’une occasion spéciale (49 pour cent) et suggèrent l’anniversaire d’un premier rendez-vous (30 pour cent) comme un moment convenant davantage à cet événement. 

Gagner son cœur
Pour la majorité des gens, la Saint-Valentin est l’occasion de donner et de recevoir, mais quoi, au juste? Trente-trois pour cent des Canadiens ont dit qu’un repas au restaurant gagnerait leur cœur. Les autres articles les plus susceptibles de faire plaisir à votre flamme sont des fleurs (12 pour cent), des billets pour un événement ou une sortie (11 pour cent) et des cartes-cadeaux (11 pour cent). De plus, il semble que les Canadiens aiment l’argent, car 8 pour cent d’entre eux ont dit préférer recevoir de l’argent comptant, et si vous en avez beaucoup, une escapade surprise pourrait bien être ce dont votre relation a besoin (6 pour cent). 

Savoir s’il faut donner un cadeau peut s’avérer difficile; près d’un tiers (30 pour cent) des Canadiens ont affirmé que recevoir un cadeau à la Saint-Valentin leur faisait plaisir. Ce chiffre est plus élevé chez les femmes que chez les hommes (35 pour cent par rapport à 24 pour cent), tandis que 35 pour cent des Canadiens admettent qu’ils n’aiment pas vraiment donner des cadeaux à la Saint-Valentin.

Oubliez les fleurs
Les Canadiens semblent plutôt aimer la Saint-Valentin, ce qui expliquerait pourquoi cette fête n’est pas parmi les occasions pour lesquelles il est le plus difficile de trouver un cadeau. Elle se classe ainsi au sixième rang derrière les anniversaires, les mariages, la fête des Mères, la fête des Pères et les cadeaux d’hôtesse. Le sondage a aussi permis de découvrir que de toute évidence jouer à Cupidon n’est pas donné à tout le monde. Parmi les pires cadeaux de Saint-Valentin jamais reçus par les Canadiens, on trouve une vidéo d’exercice, une brosse à dents, une carte-cadeau pour de l’essence, une boîte de chocolats vide et des haut-parleurs d’occasion. Euh… merci?