Les Journées de la persévérance scolaire : tous doivent s’impliquer

Alors que débute la 9e semaine des Journées de la persévérance scolaire(JPS), le CPQ (Conseil du patronat du Québec) est heureux de s’associer une fois de plus au mouvement afin de souligner l’importance de la scolarisation des jeunes pour le Québec de demain.

« C’est dans les écoles que se bâtit l’avenir de notre société et de nos entreprises. Il faut cultiver la soif d’apprendre et d’entreprendre, et ce à tout âge, car ce sont eux qui seront les entrepreneurs ainsi que les travailleurs de demain, » affirme Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du CPQ. « Les JPS sont le moment pour collectivement se rappeler qu’il faut appuyer et encourager nos étudiants à réussir tout au long de l’année. »

Rareté de main-d’œuvre 

La rareté de la main-d’œuvre est l’enjeu numéro un des employeurs et il est devenu urgent d’apporter des solutions afin de faire en sorte que tous participent au développement économique durable du Québec.  Rappelons qu’au cours des dix prochaines années, c’est environ un million et demi d’emplois au net qui sera à combler et qu’un peu plus de 50% des personnes qui occuperont ces emplois sont actuellement sur les bancs d’école. Il devient donc primordial que tous, incluant le milieu des affaires, contribuent activement à encourager la persévérance scolaire.

« La persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous ! Nous ne devons pas attendre pour aider nos jeunes, il faut les encourager à poursuivre leurs études, et ce, peu importe le domaine », de conclure M. Dorval.