Cinq astuces pour lutter contre le froid

Survivre au froid peut devenir une obsession voire même un combat, surtout lorsque l’on est très frileux ! Les premières vagues de froid arrivent alors, on se couvre bien et on adopte ces cinq astuces pour profiter de la saison sans tomber malade.

Bien se couvrir, tout un programme

Les techniques ne sont pas toujours identiques d’une famille à l’autre, mais l’essentiel est bien là. Pour éviter d’avoir froid toute la journée, de grelotter et de ne penser qu’à se réchauffer coûte que coûte, il n’y a pas de secret : il faut se couvrir ! Deux méthodes existent : la première, c’est de multiplier les couches de vêtements ! L’air qui circulera entre chaque épaisseur sera réchauffé et vous serez beaucoup mieux. Superposer des couches ne revient pas à choisir des vêtements très volumineux : le classique pull de laine porté sur une chemise et/ou un maillot de corps, avec un gilet sans manches, pourront faire l’affaire ! Autre astuce pas très glamour mais très utile : la paire de collants à glisser sous le jean.

Deuxième technique : le choix des matières. Certains préfèreront des vêtements techniques. Vous savez, ces vêtements que l’on trouve parfois dans les magasins de sport. Ils permettent de garder le corps au chaud tout en le laissant respirer sans transpirer. Le thermolactyl de notre enfance ou des vacances à la montagne existe toujours en magasin, dans toutes les tailles, et peut vous aider à conserver la chaleur du corps. Plus féminin : le T-shirt (sans coutures) ou le débardeur de soie : une matière ultra efficace et naturelle si vous souhaitez laisser le synthétique au placard.

Adapter sa nourriture à la saison

En hiver, on ne mange pas la même chose qu’en été. Cela peut paraître de bon sens mais il est toutefois utile de le rappeler. Les légumes estivaux, même si on en trouve toujours en provenance du bout du monde dans nos grandes surfaces, ne répondent pas efficacement aux besoins différents de notre corps en hiver

Adapter sa nourriture ne veut pas dire manger plus ou manger gras ! Gare aux raclettes trois fois pas semaine que vous regretterez dès le mois de mars ! Les légumes de saison et les féculents (carotte, panais, betterave, navet, radis, pomme de terre, patate douce) de même que les légumineuses (riz, blé, quinoa, millet, sarrasin, lentilles, haricots secs, pois chiches et pois) vous permettront de faire le plein d’énergie pour lutter contre le froid et renforcer vos défenses naturelles.

S’hydrater et hydrater son corps

On a moins soif en hiver et c’est bien normal. Il faut toutefois prendre garde à s’hydrater et à hydrater les enfants et les personnes fragiles qui nous entourent. Privilégiez les boissons chaudes ou tièdes à base de citron ou de thym (thé, tisane) plutôt que les jus de fruits ou les sodas. 

La peau a aussi besoin d’un soin tout particulier en cette saison. Attention à ce que vous aller appliquer chaque matin : on oublie la petite crème légère et fraîche des matins d’été et on privilégie, comme dans les Pays du Nord, une huile végétale. Adaptez celle-ci à la nature de votre peau. L’huile forme une barrière protectrice et empêche l’eau de s’échapper.

Les petits massages qui font du bien

Pour favoriser la circulation sanguine en cas de froid, il faut se (faire) masser. Les vaisseaux ont tendance à se rétracter pour protéger les organes vitaux d’une chute de température importante : c’est la vasoconstriction. Le massage est un très bon moyen de se réchauffer. En plus, cela permet de passer un petit moment cocooning ! Plus concrètement vous pouvez aussi, dès le matin, masser le bas du dos au niveau des glandes surrénales avec de l’huile essentielle d’épinette noire. Réchauffement garanti !

Ne pas surchauffer votre intérieur

Autre petite astuce qui a toute son importance : la température de votre intérieur. Le mauvais réflexe est de se jeter sur son radiateur ou d’augmenter la température du thermostat de la chaudière dès qu’on arrive de dehors. Au-delà de 19 ou 20°C, votre organisme aura beaucoup plus de mal à supporter l’écart de température avec l’extérieur et en plus, vous favoriserez la prolifération des microbes chez vous, le meilleur moyen pour tomber malade ! Il fait froid dehors ? On est en hiver, il n’y a donc pas lieu de se promener en débardeur chez soi et de risquer une pneumonie dès que l’on sortira.

Maylis Choné