Les Canadiens magasinent davantage en ligne pour les aubaines de la rentrée

Le congé estival s’achève et de nombreux parents canadiens se tournent vers le magasinage en ligne comme solution de rechange à l’expérience du magasin physique pour la saison de la rentrée scolaire. Tout comme l’année dernière, les deux tiers des parents canadiens (67 %) planifient faire certains de leurs achats de la rentrée en ligne cette année, et ils alloueront à peu près 31 % de leur budget aux dépenses en ligne, selon un récent sondage réalisé par Ebates.ca.

En réalité, le magasinage en ligne pour la rentrée a plus que doublé depuis 4 ans, où 31 % des gens planifiaient faire des achats en ligne; et 94 % des parents ont affirmé que leurs dépenses en ligne pour la rentrée seront équivalentes ou supérieures à celles de l’an dernier. Le sondage s’intéressait aux habitudes d’achat et aux opinions des Canadiens lors de la rentrée, un des plus importants événements de l’année dans le secteur du commerce de détail.

« Préparer les enfants pour la rentrée est une tâche stressante et longue pour les parents canadiens, a affirmé Belinda Bauginet, vice-présidente du marketing et experte en magasinage résidente. Nous avons remarqué une augmentation du magasinage en ligne pour la rentrée au cours des dernières années, alors que les parents cherchent des solutions de rechange pour trouver les meilleures aubaines tout en économisant du temps. »

Habitudes de consommation de la rentrée
Le principal irritant pour les parents dans toutes les régions du pays est le même que celui de l’année scolaire précédente : la dépense associée au magasinage de la rentrée. Vingt-neuf pour cent des parents s’accordent pour dire qu’il s’agit de la plus importante source de stress pendant la saison.

La majorité (67 %) des parents canadiens s’attendent à dépenser plus de 100 $ cette année, soit 166 $ en moyenne par enfant, un montant réduit par rapport aux 183 $ projetés en 2017, mais un montant quand même plus élevé que la moyenne de 2014, qui était de 155 $. Un quart des parents affirment qu’ils sont susceptibles de dépenser davantage pour la rentrée cette année que l’an dernier, et seulement 6 % d’entre eux croient qu’ils seront en mesure de dépenser moins que les années précédentes.

Trouver les meilleures aubaines
Quand il est question de trouver les meilleures aubaines pour la rentrée, 51 % des parents qui magasinent en ligne croient qu’ils obtiennent de meilleurs prix (en comparaison des prix en magasin) et 53 % d’entre eux disent qu’ils préfèrent la facilité et la commodité du magasinage en ligne pour la rentrée. Le sentiment général semble confirmer que les meilleurs prix et offres pour le magasinage de la rentrée se trouvent en ligne.

Les articles les plus fréquemment achetés pour la rentrée comprennent les fournitures scolaires comme des crayons et des effaces (83 %), les vêtements (83 %), les chaussures (80 %), les sacs à dos et les boîtes à lunch (79 %), ainsi que les appareils électroniques (18 %).

Ceux qui magasinent en ligne pour la rentrée connaissent quelques astuces pour s’assurer d’obtenir la meilleure aubaine cette année, entre autres :

  • 67 % d’entre eux effectuent des recherches sur les sites Web des détaillants pour trouver des aubaines;
  • 51 % d’entre eux cherchent des bons rabais et des codes promotionnels en ligne;
  • 38 % d’entre eux s’inscrivent pour recevoir des alertes par courriel afin d’être au courant des soldes et des promotions;
  • 37 % d’entre eux utilisent les sites Web de remises en argent (c’est 5 % de plus qu’en 2017);
  • 31 % d’entre eux utilisent les applications mobiles pour trouver des aubaines;
  • 28 % d’entre eux utilisent les médias sociaux pour trouver des aubaines.

Le bon côté des choses
Bien que le coût soit un facteur de stress important pour les parents canadiens, 38 % d’entre eux disent que leur aspect préféré de la rentrée scolaire est le fait que leurs enfants retrouveront un horaire régulier, alors que 32 % des parents affirment qu’ils sont heureux que leurs enfants retournent dans un environnement axé sur l’apprentissage. De plus, 15 % d’entre eux trouvent que cela rend leur horaire de travail plus facile, tandis que 8 % des parents nous ont confié que le fait de ne pas avoir à trouver des façons de divertir les enfants et de les faire sortir de la maison constituaient les points les plus positifs de la rentrée.