Le Google Doodle célèbre aujourd’hui la carrière de Jacques Plante en tant que joueur et novateur.

Le 12 février marque le 65e anniversaire du premier match de Jacques Plante avec les Canadiens de Montréal.

Pionnier des gardiens de but modernes, Plante a adopté un style de liberté, patinant souvent derrière le filet pour aider sa défense à contrôler la rondelle. Mais il est surtout connu en tant qu’inventeur du masque de gardien.

En novembre 1959, il est frappé au visage trois minutes après le début d’un match contre les Rangers de New York. Après qu’on ait cousu sa plaie, Plante est revenu portant un masque en fibre de verre qu’il avait utilisé dans la pratique.

Ignorant les objections de son entraîneur, Plante a continué à porter son masque pendant le reste de sa carrière dans la LNH, devenant ainsi le premier gardien à porter régulièrement un masque de protection pendant les matchs. D’autres gardiens ont par la suite adopté le masque. 

Jacques Plante

Joseph Jacques Omer Plante (né le 17 janvier 1929 au Canada, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel ou à Shawinigan Falls, suivant les sources, et mort le 27 février 1986 à Genève en Suisse) est un joueur canadien de hockey sur glace.

Lors de sa carrière qui s’étend de 1947 à 1975, il évolue au poste de gardien de but remportant six coupes Stanley et sept trophées Vézina. Il joue notamment pour les Canadiens de Montréal de 1953 à 1963 avec lesquels il remporte ses six coupes Stanley. Il est considéré comme l’un des innovateurs notables du hockey sur glace. Plante est le premier gardien de la Ligue nationale de hockey (LNH) à porter un masque de gardien de buten match de manière officielle et réglementaire. Il a développé et testé de nombreuses versions de masques. Plante est également l’un des précurseurs dans la LNH à jouer régulièrement la rondelle hors de sa zone du but pour appuyer ses coéquipiers.

Plante est intronisé notamment au Temple de la renommée du hockey en 1978, au Panthéon des sports canadiens en 1981 et au Panthéon des sports du Québec en 1994. Il est choisi comme le gardien de l’équipe historique des Canadiens de Montréal en 1985 et son numéro de maillot est retiré en 1995 par l’équipe.